• st joseph le cocul

       J'ai déjà publié ce détail de la Nativité datant de 1427.Il est attribué à Robert Campin décédé non pas en Campine,mais à Tournai en Wallonie  1444.

        On y voit Joseph qui a compris depuis belle lurette que Marie l'a bel et bien cocufié.Il en a eu gros sur la bintje,mais il s'est ressaisi.Sur le conseil d'un ami aux yeux bridés, il s'est mis au jus de pavot,que ce dernier lui a dit être plus efficace par injection .C'est par l'air serein de Joseph en train de s'envoyer une dose que le Maître de Flémalles a voulu convaincre ses contemporains.

         On notera  le luxe du matériel d'injection,...sans doute un gage d'hygiène

    st joseph le cocul

     

    « Volcans/Etna/tourismelinguistique »
    Partager via Gmail

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 19 Mars à 11:40

    Wahou c'est du sérieux sa seringue !

      • Dimanche 19 Mars à 12:54

        bonne dose avant tout

    2
    Dimanche 19 Mars à 14:45

    Pas bien du tout Joseph de te droguer dans le confessionnel ! sarcastic

    3
    Dimanche 19 Mars à 16:05

    c'est vrai que ça ressemble à un confession nal

    4
    Lundi 20 Mars à 09:27

    et a l’époque ils ne connaissaient pas General Hospital LOL

    5
    Lundi 20 Mars à 10:15

    moi non plushe

    6
    Lundi 20 Mars à 10:45

    Salut Durdan !

     

    Il est certain que pour oublier la cocufication,

    une bonne dose était nécessaire !

    La vie n’était déjà pas simple à l’époque !

     

    Et pis c’est tout !

     

    Bonne journée !

     

    Rotpier

     

     

    http://rotpier.eklablog.com/

      • Lundi 20 Mars à 18:31

        m'en causez pas mon bon monsieur ...avec tous ces anges ou archanges qui traînaient les ruelles !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :